Retour au Dictionnaire

Croix (chrétienne)

Quatrième des figures simples (avec le carré, le cercle et le triangle), la croix se distingue par son ouverture. Les trois autres figures sont fermées. Cette différence lui imprime une dynamique particulière qui s’exprime sur le plan vertical et horizontal. C’est le croisement des forces contraires, du bas et du haut, la rencontre du ciel et de la terre. Debout, C’est un symbole universel, utilisé déjà bien avant le christianisme.

Dans la tradition hindoue, la croix représente la rencontre de trois forces :

– Celle de l’inertie, « Tamas », de couleur noire qui va vers le bas, qui empêche d’avancer.

– Celle de l’expansion, « Rajas », de couleur rouge, dynamique, qui part à l’horizontale, l’énergie sur le plan terrestre.

– Et enfin, celle de l’élévation, « Sattva », de couleur blanche, qui monte vers le ciel, qui transcende les autres et représente le dépassement de soi.

(Dans ce symbolisme des couleurs, nous retrouvons les trois couleurs alchimiques, les trois étapes nommées : l’œuvre au noir, au blanc et au rouge.)

Un rêve de croix est un rêve au symbolisme puissant et très positif. La croix est aussi le centre où convergent toutes les énergies, le cœur du phénomène et le cœur de la perception. Elle représente ainsi l’amour universel. Ses deux lignes croisées sont le croisement du temps et de l’espace, la rencontre du temporel et de l’éternel.

La croix est aujourd’hui le symbole du christianisme – avec ou sans le calvaire – et figure une silhouette humaine dressée, aux bras ouverts. Cette posture debout représente l’homme conscient qui s’oppose à l’animal. Les branches horizontales symbolisent les bras qui s’ouvrent et embrassent le monde, les branches verticales représentent la connexion entre la terre et le ciel. Devant la croix chrétienne, l’Inconscient se connecte avec ce concept : « Ecce homo », Voici l’homme ! Le Christ se nommait lui-même « le fils de l’homme ».

Avec le christianisme, la croix devient symbole de l’au-delà par le supplice du Christ mort sur la croix et l’image des croix des pierres tombales.

La croix peut être représentée sous d’autres formes, à plat, comme celle du carrefour.

Axe des dimensions horizontales et verticales, terre et ciel, image de l’homme dressé, calvaire.

 

Quatrième des figures simples (avec le carré, le cercle et le triangle), la croix se distingue par son ouverture. Les trois autres figures sont fermées. Cette différence lui imprime une dynamique particulière qui s’exprime sur le plan vertical et horizontal. C’est le croisement des forces contraires, du bas et du haut, la rencontre du ciel et de la terre. Debout, C’est un symbole universel, utilisé déjà bien avant le christianisme.

Dans la tradition hindoue, la croix représente la rencontre de trois forces :

– Celle de l’inertie, « Tamas », de couleur noire qui va vers le bas, qui empêche d’avancer.

– Celle de l’expansion, « Rajas », de couleur rouge, dynamique, qui part à l’horizontale, l’énergie sur le plan terrestre.

– Et enfin, celle de l’élévation, « Sattva », de couleur blanche, qui monte vers le ciel, qui transcende les autres et représente le dépassement de soi.

(Dans ce symbolisme des couleurs, nous retrouvons les trois couleurs alchimiques, les trois étapes nommées : l’œuvre au noir, au blanc et au rouge.)

Un rêve de croix est un rêve au symbolisme puissant et très positif. La croix est aussi le centre où convergent toutes les énergies, le cœur du phénomène et le cœur de la perception. Elle représente ainsi l’amour universel. Ses deux lignes croisées sont le croisement du temps et de l’espace, la rencontre du temporel et de l’éternel.

La croix est aujourd’hui le symbole du christianisme – avec ou sans le calvaire – et figure une silhouette humaine dressée, aux bras ouverts. Cette posture debout représente l’homme conscient qui s’oppose à l’animal. Les branches horizontales symbolisent les bras qui s’ouvrent et embrassent le monde, les branches verticales représentent la connexion entre la terre et le ciel. Devant la croix chrétienne, l’Inconscient se connecte avec ce concept : « Ecce homo », Voici l’homme ! Le Christ se nommait lui-même « le fils de l’homme ».

Avec le christianisme, la croix devient symbole de l’au-delà par le supplice du Christ mort sur la croix et l’image des croix des pierres tombales.

La croix peut être représentée sous d’autres formes, à plat, comme celle du carrefour.

Axe des dimensions horizontales et verticales, terre et ciel, image de l’homme dressé, calvaire.

 

Vous souhaitez faire interpréter votre rêve ?

Prenez RV en Cabinet avec Tristan

ou

Appelez pendant l'émission de radio Participez à un atelier extraordinaire

Merci de noter que Tristan n'interprète pas les rêves par e-mail