Mieux se connaître grâce à ses rêves

Mieux se connaître grâce

https://livre.fnac.com/a12140688/Tristan-Moir-Mieux-se-connaitre grace-aux-reves?omnsearchpos=3

Ce livre, comme son nom l’indique, met surtout l’accent sur les vertus thérapeutiques de l’interprétation du rêve et les bienfaits que celle-ci apporte à l’individu. Il montre aussi comment le rêve est un outil de connaissance de soi et comment il permet de mieux se situer avec et parmi les autres, de mieux prendre sa place dans le monde.

Il est divisé en trois parties :

1 – l’approche historique du rêve dans son aspect thérapeutique. Définition du phénomène et son rôle sociologique. Se connaître soi-même et devenir qui nous sommes grâce à nos rêves. Le rêve révélateur de notre nature profonde et de nos désirs de vie.

2 – la dimension thérapeutique de l’interprétation du rêve aujourd’hui et la description de ma méthode (analogique) différente et plus efficace que la méthode freudienne (associative). Comment comprendre le langage du rêve ? (ma spécialité.) Comment utiliser les messages de l’Inconscient au travers de la compréhension de son langage ?

Un chapitre est dédié à nos aspects anima et animus – mon axe de travail thérapeutique – c’est-à-dire la distinction de nos aspects féminin et masculin intérieur, leur réharmonisation nécessaire pour évoluer et s’épanouir davantage, pour entrer véritablement dans un processus d’individuation. Un tableau précis et clair permet de distinguer les valeurs des pôles féminin et masculin intérieurs.

3 – et enfin, une démonstration des bienfaits de l’interprétation du rêve au travers d’un exemple concret, l’analyse-interprétation d’un rêve (celui d’une patiente) avec tous ses développements psychoactifs. Cette longue analyse du rêve permet de s’immerger dans la mécanique du langage du rêve pour mieux l’entendre et le comprendre. Cette interprétation est suivie des commentaires de la rêveuse et du constat de ses avancées (disparition des symptômes et du malaise par la compréhension des causes de ceux-ci révélés par le rêve), puis des développements sur ce travail thérapeutique.

———————————————————-

Les symboles du rêve

Tous nos rêves sont emplis d’images nombreuses, mais récurrentes, qui sont communes à toute l’humanité. Ces images – ou symboles – peuvent être envisagées comme étant porteuses d’un sens fixe, qui que nous soyons, et donc articulées dans un langage qui peut être déchiffré ou interprété. A ce moment, le moment du rêve apparaît comme un moment privilégié de perceptions différentes, de connexion avec soi et une dimension au delà, le moment où l’inconscient individuel rejoint l’inconscient collectif.

L’inconscient collectif est un fond commun d’informations et de données, les archétypes qui donnent sa dynamique au psychisme humain. C’est aussi une somme de connaissances stockées sous forme de symboles issus d’une histoire antérieure à l’homme, celle de sa préhistoire, puis celle de son histoire – passée ou contemporaine – et enfin celle d’une histoire en gestation.

Si cet inconscient collectif existe, le rêve permet donc de s’ouvrir à une dimension beaucoup plus vaste que celle du psychisme individuel. Chaque homme peut ainsi se relier chaque nuit à cette somme de connaissances et de directions qu’il capte sous leurs formes d’archétypes et de symboles avant de les ressentir avec sa propre sensibilité. Les symboles peuvent être alors perçus comme des mots précis dont la connaissance est cependant nécessaire pour en comprendre le sens. Ce sens est très simple, mais toujours analogique, bien qu’il semble peu apparent. Il est régi par une sémantique comme le langage parlé. C’est la mise en présence des symboles d’un même rêve qui permet de dégager un sens fixe.

Les images du rêve sont des symboles qui possèdent un sens caché mais fixe

Il ne faut donc pas les envisager au pied de la lettre ni leur accorder le crédit que la tradition populaire veut bien leur prêter.

Exemple : Les rêves de chute de dents sont très fréquents. Selon nos grands-mères, perdre ses dents est prémonitoire de la perte d’un être proche. Cette interprétation, si elle était juste, ne nous apporte pas grand-chose à un niveau personnel. C’est toujours cette approche personnelle qui doit être retenue. A ce moment, le rêve est un avertissement qui nous concerne. L’expérience et l’observation permettent de déchiffrer le rêve autrement. Celui qui rêve qu’il perd ses dents est, au moment du rêve, en perte de vitalité. Il doit donc être dans une période de surmenage et de stress qui l’épuise. Littéralement, il perd ses forces et son appétit de vivre. Si cette fatigue devait se prolonger, elle conduirait à une dégradation physique.

Autre exemple : La maison est une image onirique fréquente. Si la vision de la maison n’a que peu souvent de rapport avec notre lieu d’habitation, c’est qu’elle symbolise autre chose. En effet, en rêve, c’est d’abord nous-même qu’elle représente, notre dimension psychique, l’espace intérieur que nous habitons. Son apparence, le nombre de pièces, ses ouvertures sur l’extérieur, sa décoration, tout cela est représentatif de notre réelle dimension intérieure ainsi que de l’aspect que nous offrons aux autres (la façade peut représenter notre apparence). Chaque pièce est liée à une fonction particulière de notre psychisme. Les pièces que nous découvrons en rêve sont autant d’espaces intérieurs auxquels nous accédons. Les étages représentent nos différents niveaux de conscience.

Vous souhaitez faire interpréter votre rêve ?

Prenez RV en Cabinet avec Tristan

ou

Appelez pendant l'émission de radio Participez à un atelier extraordinaire

Merci de noter que Tristan n'interprète pas les rêves par e-mail