L’érotisme et l’infidélité dans le rêve

Photo de mains d'homme sur une poitrine

Selon Freud, le rêve est le lieu où viennent s’exprimer les désirs ou les pensées refoulées à l’état de veille. C’est l’endroit et le moment où les pulsions interdites viennent se mettre en scène sans danger. Il n’est donc pas étonnant que beaucoup de nos rêves soient emplis d’images érotiques et de scènes sexuelles les plus variées, allant du baiser chaste aux relations les plus torrides.

Toujours dans la même logique, les rêves de relations infidèles sont ainsi omniprésents dans notre paysage onirique. Quoi de plus simple et de plus rassérénant que de rêver que notre magnifique voisine, inaccessible et distante, mère de famille épanouie, s’offre à nous sans retenue, éperdue de désir ? Pourquoi ne pas rêver que ce bel acteur, tendre, drôle, viril et prévenant nous déclare sa flamme alors que notre mari ne nous regarde même plus ? Dans l’espace du rêve, le libertinage, la relation triangulaire ou les positions friponnes, voire acrobatiques, interdites par notre morale ne sont plus soumises aux mêmes règles de société, religieuses ou d’éthique personnelle.

En effet, le rêve peut être un exutoire où nos désirs les plus secrets, les plus réprimés ou les plus insensés viennent se concrétiser, se mettre en images étonnantes, sensuelles et intenses. Le rêve a cette propriété de nous faire ressentir de façon physique ultra réaliste de simples images mentales. Il met en scène notre désir le plus intime pour nous amener parfois au paroxysme du plaisir : l’extase.

Les rêves de rapports sexuels

Selon ce que nous avons évoqué précédemment, le rêve a pour fonction, notamment, de pouvoir mettre en scène nos désirs interdits ou refoulés. Ainsi, une des fonctions du rêve est d’être une compensation à nos frustrations et à nos désirs inassouvis. Si dans un premier temps, les rêves peuvent simplement nous faire rencontrer les personnes que nous n’osons pas aborder dans la réalité, dans un cadre très fleur bleue, dans un second temps, les rêves seront caractérisés par la mise en scène de relations sexuelles plus affirmées. Ces rêves vont jusqu’à la pénétration. Ces rêves peuvent aboutir à l’orgasme chez les femmes et la pollution nocturne chez les hommes (wet dream).

Le plus souvent, les rêves avec pénétration et orgasmiques sont des rêves types de compensation, mais ils peuvent avoir aussi un sens un peu plus spirituel, celui d’un moment de jouissance totale de la vie, surtout pour une femme.

Rêves de compensation

Dans la réalité, nous n’avons pas toujours la possibilité d’exprimer notre désir physique ou de contenter notre appétit sexuel. Parfois même, nous le censurons totalement. Si ces rêves n’existaient pas, nous ressentirions fortement un manque et un déséquilibre, une grande frustration nous rendant irritables et agressifs. Ces rêves sont donc très sains. Ils participent à une fonction normale et nous apportent un soulagement et un bien-être qui nous font défaut dans le réel. Ils montrent que nous ne refoulons pas cette pulsion.

L’énergie sexuelle et le refoulement de celle-ci

L’énergie sexuelle est très puissante et elle a besoin de s’exprimer, d’être utilisée, surtout à l’adolescence, quand elle s’éveille. Il est plus difficile de la contrôler à cet âge, quand nous n’avons pas la maîtrise de notre corps, et quand elle monte de façon irrésistible. Notre précocité hormonale n’est pas toujours en adéquation avec notre maturité intellectuelle et, pour cette raison, nous ne sommes pas toujours en mesure de rencontrer un(e) partenaire quand tout notre corps réclame l’échange. D’un autre point de vue, ces rêves nous préparent à la rencontre amoureuse ; ils mettent en scène ce vers quoi tend le corps soumis au désir. Là encore, ils sont très sains.

Si ces rêves se produisent chez des adultes, ils peuvent être révélateurs d’une immaturité ou d’un manque de confiance en soi, d’une difficulté de communication ou de la peur d’une nouvelle histoire amoureuse après un échec sentimental. Cela peut-être aussi une grande puissance sexuelle qui ne peut être contentée avec un seul partenaire. Au contraire, cela peut-être aussi une impuissance ou une difficulté d’assouvissement : anorgasmie féminine ou masculine.

L’infidélité dans le rêve

Dans une dimension plus large, les rêves de relations sexuelles nous ouvrent sur notre sensualité, notre imaginaire érotique et notre possible liberté de mœurs. Ainsi, la mère et épouse comblée peut ne pas nourrir sa partie plus libertine, la femme profonde ou la femme créative, ce que viendraient résoudre les rêves érotiques. Là, le partenaire ne serait pas forcément son mari, mais un autre homme –  voire deux – ou une femme, ou les deux.

Dans un couple, la lassitude et l’habitude, le travail ou les enfants viennent trop souvent empêcher le climat érotique et distendre les liens sensuels entre le mari et la femme. La sexualité peut ainsi tendre à s’estomper de trop d’usure et de monotonie. Le recours aux images oniriques interdites est, à ce moment, salvateur face à la frustration, surtout si la rigueur morale prohibe formellement toute transgression. Le cadre monogame, la notion de péché ou la difficulté de rencontre sont parfois rédhibitoires pour certain(e)s. Le manque de plaisir peut se résoudre alors en rêve dans un climat passionnel amoureux ou en scènes érotiques. Ces scènes prendront souvent la forme d’images oniriques très charnelles, voire crues, avec les partenaires les plus insolites. L’imaginaire féminin peut ainsi se déployer à l’infini pendant le rêve.

De son côté, l’homme, moins imaginatif, mais volontiers polygame, est beaucoup plus sollicité visuellement que la femme. De part sa nature, mais aussi par un environnement qui érotise beaucoup l’image de la femme, l’homme va réagir à tous ces stimuli visuels extérieurs auxquels il peut souvent difficilement répondre. L’énergie mentale ainsi stimulée et l’imaginaire érotique généré ont besoin d’un exutoire, d’un lieu d’accomplissement. Le rêve vient alors autoriser la fellation ou d’autres pratiques amoureuses qui seraient considérées comme licencieuses et « interdites » dans le couple légal. Il autorise aussi à voir la femme inconnue croisée au détour d’une rue ou la collègue, pourtant prude, comme totalement nymphomane et dans l’attente fébrile de l’érection du rêveur.*

Si la femme n’a pas besoin de mettre un visage connu sur l’homme de ses fantasmes, l’homme a besoin d’identifier davantage sa partenaire onirique. Les choix de partenaires sont alors souvent les mêmes : la collègue, la voisine, la jolie commerçante souriante ou la meilleure amie de l’épouse. Les rencontres avec des célébrités sont plus rares et peut-être plus fréquentes chez les femmes. La relation triangulaire peut être aussi fréquente chez la femme que chez l’homme et les positions tout aussi acrobatiques ou hard.

L’infidélité est donc une imagerie et une pratique courante dans nos rêves. Il est d’ailleurs beaucoup plus fréquent de rêver d’infidélité que de relations « légitimes ». Le rêve érotique n’a pas de limite. Il met en scène tous les possibles, toutes les configurations imaginables, sans limite d’âge, de sexe ou de performance. Le rêve érotique a pour vocation de nous relier au plaisir et à l’ouverture, à l’autrement.** Le seul grand défaut du rêve érotique, c’est qu’il s’arrête souvent bien trop tôt à notre goût, quand nous aimerions faire perdurer les images sublimes et extatiques qu’il contenait. Il nous laisse parfois un sentiment de nostalgie, au réveil, surtout si le climat amoureux et l’érotisme étaient forts.

L’infidélité surprenante ou dérangeante

Beaucoup d’entre nous ont déjà fait un rêve étonnant et souvent dérangeant : se retrouver dans les bras d’une personne que nous n’apprécions pas forcément dans la réalité. L’exemple le plus fréquent est avec une ou un collègue de travail. Pendant ce rêve, nous sommes surpris de la complicité et de l’intimité qui nous unissent alors que la personne évoquée ne nous attire pas spécialement ou pas du tout dans la réalité. Parfois même, elle nous irrite un peu. C’est que nous avons reconnu en elle des défauts et des qualités qui nous sont personnels. Cette résonance, nous l’avons sentie inconsciemment chez cette personne. Elle correspond à une facette importante de notre personnalité, facette que nous censurions, d’où parfois ce sentiment d’antipathie face à elle, sentiment qui se transforme en amour dans le rêve. Ces rêves sont tellement prégnants qu’ils nous poursuivent au réveil et, quand nous rencontrons la personne concernée, notre regard est différent, presque convaincu d’avoir partagé un moment avec cette personne, alors qu’elle reste dans l’ignorance de ce rêve.

Relation amoureuse

Les rêves érotiques les plus fréquents ne sont pourtant pas les plus « chauds ». Ces rêves sont plutôt des rêves de désir intense et d’étreintes tendres, d’enlacements ou de baiser divin. Le sentiment amoureux est prédominant et le désir exacerbé. Nous aimons l’autre de tout notre cœur. Il se dégage de ces rêves un érotisme intense, une sensualité très forte, une vibration intérieure osmotique et un désir de fusion. Le sentiment amoureux est si fort que, parfois, au réveil, il laisse un sentiment de tristesse qui succède à la joie d’avoir retrouvé ou trouvé cet amour de toujours pour le perdre en s’échappant du rêve. Pourtant, la personne rêvée est parfois inconnue ou incongrue.

Dans ce type de rêve, si l’érotisme et les sens sont exacerbés, il n’y a pas de pénétration. C’est un climat sensuel et passionnel, un paroxysme amoureux.

Ces rêves, même s’il mettent en scène une personne connue, ne sont pas l’expression d’un sentiment refoulé ou d’un amour caché. Ces rêves symbolisent un processus de rencontre intérieure, d’union avec soi-même et d’épanouissement de la personnalité. Nous avons tous une part de féminin et de masculin, l’anima et l’animus. Pour être en harmonie avec lui-même, un être humain ne doit pas refouler son aspect opposé, mais l’aimer et l’intégrer. Ce sont ces rêves qui mettent en scène la connexion entre anima et animus, une circulation d’énergies positives entre nos deux pôles opposés. C’est une entente recouvrée ou une découverte qui vient s’exprimer symboliquement par une relation amoureuse érotique intense avec un partenaire du genre opposé. Le plus souvent, cet élu magnifique présente un visage inconnu, celui de notre partie opposée qui était cachée.

* L’homme est en érection pendant toute la durée de la phase du rêve, le temps du sommeil paradoxal, comme la femme a une excitation sexuelle dans le temps du sommeil paradoxal.

**Il est extrêmement rare de rêver de masochisme, encore plus de relations dépravées ou incestueuses avec des individus qui n’auraient pas leur majorité sexuelle ou qui ne seraient pas des humains. Tout rêve de ce type serait pathologique.

Vous souhaitez faire interpréter votre rêve ?

Prenez rendez-vous avec Tristan

ou

Appelez pendant l'émission de radio Participez à un atelier extraordinaire

Merci de noter que Tristan n'interprète pas les rêves par e-mail