Retour au Dictionnaire

Disparus

Le rêve possède cette merveilleuse propriété d’infléchir le cours du temps, de faire revivre ceux qui sont disparus toujours trop tôt pour ceux qui les aiment. Ces rêves sont donc principalement des rêves de compensation parce que nous n’avons pas encore accepté leur disparition. Dans le rêve, nous sommes conscients de cette mort, mais nous ne nous étonnons pas de la présence du disparu. Nous avons besoin de cette présence, nous sommes encore en état de dépendance. Dans ce cas de figure, si nous pouvons voir la personne, souvent nous ne pouvons pas communiquer avec elle. Nous souhaiterions un « message » de sa part, nous sommes en état de demande.

Cependant ces rêves sont aussi une prise de conscience, celle de la présence toujours vivante du disparu en nous. Nous avons la chance d’être toujours vivant et de pouvoir donner. Ce que la personne disparue ne peut plus vivre, nous pouvons le vivre à sa place et lui transmettre puisqu’elle est en nous. Il n’y a donc plus place pour le chagrin, mais pour la vie. Dans beaucoup de traditions on dit qu’il y a un temps pour le deuil et un temps pour la vie.

A ce stade d’acceptation, les rêves se modifient. La présence de l’autre devient plus intense, plus palpable et il y a maintenant une réelle communication. L’autre peut enfin délivrer un message. Souvent il dit adieu. Mais cet adieu est ressenti avec joie par le rêveur même si au réveil la tristesse peut revenir.

Pourtant, ce type de rêve est très positif : Nous acceptons la disparition des êtres chers, donc nous assimilons le processus de la mort, celle qui est inéluctable pour chacun de nous.

Manque, compensation, réflexion sur la vie.

Voir mort.

 

Le rêve possède cette merveilleuse propriété d’infléchir le cours du temps, de faire revivre ceux qui sont disparus toujours trop tôt pour ceux qui les aiment. Ces rêves sont donc principalement des rêves de compensation parce que nous n’avons pas encore accepté leur disparition. Dans le rêve, nous sommes conscients de cette mort, mais nous ne nous étonnons pas de la présence du disparu. Nous avons besoin de cette présence, nous sommes encore en état de dépendance. Dans ce cas de figure, si nous pouvons voir la personne, souvent nous ne pouvons pas communiquer avec elle. Nous souhaiterions un « message » de sa part, nous sommes en état de demande.

Cependant ces rêves sont aussi une prise de conscience, celle de la présence toujours vivante du disparu en nous. Nous avons la chance d’être toujours vivant et de pouvoir donner. Ce que la personne disparue ne peut plus vivre, nous pouvons le vivre à sa place et lui transmettre puisqu’elle est en nous. Il n’y a donc plus place pour le chagrin, mais pour la vie. Dans beaucoup de traditions on dit qu’il y a un temps pour le deuil et un temps pour la vie.

A ce stade d’acceptation, les rêves se modifient. La présence de l’autre devient plus intense, plus palpable et il y a maintenant une réelle communication. L’autre peut enfin délivrer un message. Souvent il dit adieu. Mais cet adieu est ressenti avec joie par le rêveur même si au réveil la tristesse peut revenir.

Pourtant, ce type de rêve est très positif : Nous acceptons la disparition des êtres chers, donc nous assimilons le processus de la mort, celle qui est inéluctable pour chacun de nous.

Manque, compensation, réflexion sur la vie.

Voir mort.

 

Vous souhaitez faire interpréter votre rêve ?

Prenez rendez-vous avec Tristan

ou

Appelez pendant l'émission de radio Participez à un atelier extraordinaire

Merci de noter que Tristan n'interprète pas les rêves par e-mail